… dictature …

de Gaulle avait bien fait rire en s’exclamant, devant un parterre de journaliste hilares « pourquoi voulez-vous qu’à 67 ans je commence une carrière de dictateur ? » … nous étions alors en guerre et il prenait le pouvoir, sinon par un coup de force du moins à l’occasion d’un coup de force (ce n’est pas le débat que je veux ouvrir ici)

pourquoi en parler ? parce qu’on me dit de la gouvernance en France qu’elle se rapproche d’une dictature ! vous imaginez Hollande en dictateur ? … il faut tout de même raison garder …

tout ça parce qu’il ne se laisse pas gouverner par la rue ?

mais chers amis, c’est la démocratie !

j’ai passé des heures dans la rue en 2011, contre la réforme des retraites ; nous étions nombreux – aussi nombreux que dans les mouvements que nous connaissons aujourd’hui – cela n’a pas empêché le gouvernement de l’imposer … que nous ayons eu tort ou raison n’est pas le sujet ; dans la démocratie représentative, ce n’est pas la rue qui fait la loi, c’est le parlement

il est vrai qu’il est douloureux de ne pas y être …

amis de droite, prenez garde : les positions de la droite extrême deviennent sans doute populaires, partout en Europe, mais – partout aussi – elles font peur et c’est à juste titre ; elle n’est pas gagnée la campagne qui les prendra pour base (cf la réélection d’Obama) …

 Daniel

Un commentaire sur “… dictature …

  1. Bonjour Daniel,

    Dictature : non, évidemment ! Mais dans l’emballement médiatique actuel, on lâche les grands mots, ce n’est ni bien, ni responsable, mais c’est généralisé.

    Déni de démocratie : oui.

    La démocratie n’est pas l’expression immédiate d’une majorité de votants sur n’importe quel sujet, sinon, on suprrimerait nos assemblées et nos ministres pour des référendums permanents.

    La démocratie repose sur l’information, la formation et le débat des citoyens. Toutes choses qui ont cruellement manqué, sur le sujet du mariage pour tous, il y a eu déni de démocratie. C’est indiscutable.

    Il y aurait eu débat aux motifs :

    – que c’était dans le programme. Mais ce point n’a jamais été évoqué sérieusement, notamment entre les deux tours. D’autre part, si le programme présidentiel valait débat, alors oublions nos députés et sénateurs, ça fera des économies.
    – qu’il a eu lieu au parlement. Les auditions, dès le départ, ont été partiales, fait reconnu par le rapporteur de la loi à l’Assemblée. Ensuite, le « débat » parlementaire a été, comme trop souvent, un jeu politique permettant non de débattre du fond, mais de créer des postures politiques. Un jeu de marionnettes ou bien peu de députés (droite ou gauche) ont brillé par la profondeur de leur réflexion. L’absence de liberté de vote pour les députés PS est un aveu éclatant du manque de démocratie dans ce débat.

    La contestation s’est ouverte en Septembre 2012 sur la demande d’un dialogue, d’un débat (type Etats Généraux ou Grenelle). Premier refus, elle a évolué sur un référendum. Second refus. Elle a « exigé » le débat au plus haut niveau en saisissant le CESE , troisième instance constitutionnelle de France (700 000 demandes écrites envoyées par la Poste, la France avait-elle déjà connu cela ? Mais bien sûr, toute la France a suivi de près, grâce à nos efficaces médias, cette incroyable épopée qui a abouti en un mois de mobilisation, à la livraison de 3 camionnettes remplies des demandes validées et authentifiées au siège du CESE). Troisième refus, alors que le seuil légal était de 500 000. Ensuite, on a eu les rapporteurs de la loi (député et sénateur) qui refusent de recevoir les représentants de la manif pour tous, parce que pour l’un « vous n’avez pas d’argument intéressants donc je n’ai pas de temps à vous consacrer », pour l’autre « vous êtes les pires des homophobes, ceux qui sont dans le déni ». Quand on veut noyer son chien…

    Aujourd’hui, on en est à : « Hollande, démission ». C’est nul, mais il l’a bien cherché.

    Si le débat n’est pas apaisé, je veux bien me remettre en question, mais la moindre des choses, c’est que le gouvernement en fasse autant (l’UMP aussi, qui a permis ce grotesque vote à main levé au Sénat, certes légal, mais ô combien peu démocratique, puisque nous ne saurons jamais quel élu a voté quoi, le JO publiant a postériori une liste établie, ben oui, par les présidents de groupe, procédure inventée pour l’occasion).

    Quant à la montée de l’extrême droite, là, je vais me fâcher tout rouge… Si la dégradation de la situation favorise l’expression de certains groupuscules, cette dégradation est beaucoup due à notre gouvernement, comme je l’ai montré, alors arrêtons de pleurnicher. Arrêtons aussi de faire comme si la gauche était pour cette loi, et la droite contre. Ca correspond à peine à la réalité de nos élus, et pas du tout à celle du peuple. Moi je ne suis pas de droite (ni de gauche, d’ailleurs), comme beaucoup d’opposants à cette loi. Marre de me faire cataloguer, de me faire traiter de nazie par des conseillers de Taubira, non mais, la radicalisation, elle serait possible que si on est de droite ?

    Et il serait bon que les médias arrêtent de faire monter la sauce (on en est à l’appel au meurtre et aux réjouissances cruelles sur Twitter après l’agression à coups de couteaux d’un pilier de la manif pour tous, agression apparement pas liée à tout ça au demeurant) en nous parlant, par exemple, des veilleurs, qui réunissent des centaines de jeunes (et moins jeunes) dans quelques villes de France, tous les soirs, en silence ou avec des chants calmes, autour de bougies.

    Mais je n’ai pas la même grille de lecture de ces veilleurs que Manuel Valls, qui en a fait placer plus de 40 en garde à vue la semaine dernière. Résultat : ça n’avait lieu qu’à Paris, maintenant il y a 10 villes concernées en France…

    Allez, j’arrête, je suis en train de m’énerver. Je vais aller faire un petit tour sur les vidéos de ces veilleurs, ça va me faire du bien…

    Amitiés,

    CM

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.