… Palestine 4… l’échec du terrorisme …

restent face à face, à la fin des années 70, Israël et les organisations palestiniennes

elles se sont constituées, dans les années 50, pour aider les réfugiés ; laïques, elles sont soutenues par les pays arabes, surtout la Syrie et les pays du Golfe, et par les pays de l’Est

devant l’impuissance des armées arabes – et parfois chassées par elles, comme en Jordanie en 1970 – elles se substituent à elles et passent à l’action … en choisissant l’arme des faibles : le terrorisme

c’est, à nouveau, l’échec : l’opinion internationale n’adhère pas et elles perdent la bataille médiatique

à la fin des années 80, changement de stratégie : Yasser Arafat déclare caduc l’article des statuts de l’OLP déniant à Israël  le droit d’exister ; en même temps la jeunesse palestinienne se révolte et se bat, sans moyens militaires, avec des pierres contre des fusils

pour la première fois, les palestiniens marquent des points : devant les dégâts médiatiques, Israël est contraint à la négociation et concède les discussions d’Oslo qui aboutiront aux accords du même nom

l’assassinat de Rabin par l’extrême droite juive ne met pas un terme à l’espoir mais en juillet 2000 l’échec du sommet de Camp David referme la porte … il semble que, au dernier moment, Arafat ait reculé, achoppant sur la question du droit au retour …

n’empêche … la seule bataille des palestiniens qui ait conduit les israéliens à négocier a été non-violente, bataille longue et meurtrière pour eux mais qui aurait été victorieuse si Arafat avait su conclure à Camp David

ma thèse est que le choix de la lutte armée par les arabes et les palestiniens n’a pas été productive : Gandhi a eu une autre succès, au même moment, en peu d’années et contre un adversaire ni plus ni moins barbare ; mais Arafat n’était pas Gandhi …

notons en passant que jusqu’à la fin des années 80, il n’y a pas la moindre trace d’islamistes ; ils n’apparaissent, pour les contester, que lorsque les négociations s’ouvrent et surtout après leur échec ; ils regroupent ceux qui continuent à vouloir la disparition d’Israël et sont appuyés et manipulés par la Syrie et l’Iran ; ils l’ont été, dit-on, par les services secrets israéliens quand il a fallu affaiblir l’OLP

le terrorisme islamiste moderne est né de l’humiliation arabe, de l’échec de l’OLP et de l’incapacité israélienne à maîtriser son extrême droite

mais en 40 ans, laïc ou islamiste, le terrorisme a échoué à rejeter les juifs à la mer …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.