… le capital au XXIè siècle de Thomas Piketty … note de lecture ; partie 5 : que faire ? …

selon Thomas Piketty, le monde de nos petits-enfants sera possédé et dirigé par une oligarchie qui devra sa fortune à la fortune elle-même

 nb : la noblesse, dans la France de l’Ancien Régime pesait 2 % de la population

 3 des caractéristiques de ce monde sont :

  • une thésaurisation continue du revenu national, un patrimoine qui se concentre et dont les revenus deviennent importants au regard du revenu national
  • le retour de l’héritage (pour les bénéficiaires)
  • des écarts dans les revenus du travail qui deviennent faramineux (la part prise par les très hauts d’entre eux n’étant plus marginale)

aucune force de rappel naturelle n’existe : l’idée selon laquelle les revenus se rapprocheraient spontanément du revenu moyen ne repose sur aucun fondement théorique solide et n’est pas vérifiée historiquement

 cette évolution est porteuse de menaces – pas seulement mais d’abord sur l’État social

remarquons que le monstre est sorti de sa boîte dans les années 1980 avec la dérégulation Thatcher / Reagan

dès lors que la voie de l’appropriation collective des biens de production n’est pas souhaitée, reste, pour éviter cette évolution, à revenir à une gestion plus raisonnable de la fiscalité en créant, rétablissant ou modernisant 3 impôts :

  • un impôt progressif sur le capital, si possible mondial, à défaut Européen
  • l’impôt progressif sur toutes les successions
  • le rétablissement d’une tranche d’imposition confiscatoire pour les très hauts revenus

place au débat et … à l’action …

Daniel Gendrin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.