… une époque formidable …

Gérard Jugnot me pardonnera d’utiliser le titre de son film …

formidable dans le Robert : redoutable … extraordinaire … étonnant … fantastique …

aucun de ces qualificatifs n’est étranger à notre environnement

redoutable

la haine et le repli sur soi – fruits de tous les intégrismes – gagnent tous les pays, y compris le nôtre
la France peut demain basculer dans l’aventure, comme l’Europe se disloquer
la guerre menace en mer de Chine ; elle peut prendre une autre  ampleur au Moyen Orient … même l’Est de l’Europe n’est pas à l’abri : faudra-t-il un jour se battre pour Vilnius ?
l’accroissement des inégalités et l’appauvrissement des classes moyennes conduisent les peuples à la colère ; détourner leur attention vers le terrorisme ou les migrations n’aura qu’un temps et ne réduit pas – au contraire – le risque de surgissement de dérives autoritaires
le dérèglement climatique conduit le monde au bord du gouffre

extraordinaire

il faut entendre le mot au sens propre : tous les défis auxquels nous sommes confrontés – rééquilibrage de la mondialisation, prise en compte de la finitude des ressources, du nécessaire respect de la nature et de chaque personne, stabilisation en Asie et développement de l’Afrique, révolutions technologiques, rien de tout cela n’est ordinaire ; nous sommes dans une période au moins aussi extravagante que la Renaissance

étonnant

qui croyait, il y a peu, à l’universelle diffusion de l’informatique ou de la téléphonie sans fil ? quel dirigeant imaginait mener une guerre à distance, ne tuant – presque – que des ennemis sélectionnés ?  qui rêvait il y a encore trois ans d’une voiture sans chauffeur ?

fantastique

le champ des possibles est infini : le monde de demain peut être respectueux de la nature, revenir sur les errements du libéralisme débridé, poursuivre le reflux de la guerre, déconnecter travail et revenu, libérer des millions de personnes de l’avilissement de l’esclavage

vous plaignez vos enfants et craignez pour leur avenir ? pas moi … il sera ce qu’ils en feront et rien ne dit qu’il sera sinistre

Daniel Gendrin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.