… l’Olivier, rapport moral …

vous le savez, j’aime les mots … et je vous ai habitués à un rapport moral peu académique, plutôt flamboyant et – il faut bien le reconnaître – parfois marqué d’autosatisfaction

en quelque 10 ans, nous avions fait du Centre une structure dont nous étions fiers

si l’on veut ne retenir qu’un chiffre, rappelons que ce sont maintenant 1 200 personnes qui sont, en même temps, acteurs et bénéficiaires de nos activités et de nos services

et une bonne partie d’entre elles viennent de Bellevue et de Mozart, quartiers où le besoin social est tellement important !

oui, nous étions fiers

et puis, vous le savez, coup sur coup, 2 cataclysmes nous ont frappés ; mi 2017 avec la découverte du détournement de fonds et en avril 2018 avec le drame du décès de Brian ; oui, en 2017, tout s’est déréglé, faisant apparaître notre grande fragilité en matière d’organisation

ce rapport n’est pas le lieu de raconter ces drames et je me contenterai de les rappeler brièvement mais je dois vous rendre compte et vous expliquer les enseignements que nous en tirons, les décisions prises et à prendre et les conséquences possibles pour le Centre et sa pérennité

si en 2017 nous avons poursuivi nos activités, l’année a été pourrie pour la gouvernance du Centre :

maladie puis accident de la directrice, décision du CA de préparer son remplacement par Lydie, constat par la CAF de la non compatibilité de cette décision avec ses règles d’agrément et, conséquemment, lancement de la procédure d’embauche d’une nouvelle directrice

entretemps, l’enquête sur des dépenses non justifiées débouche, en septembre, sur le constat d’un détournement de fonds, le licenciement de Marie Laporte pour faute grave et le dépôt d’une plainte

les poursuites sont engagées et, si nous espérons bien le remboursement des sommes détournées, nous n’en savons pas l’échéance

les leçons à tirer sont claires : si nos comptes sont justes et si la santé financière du Centre n’est pas en cause, nos procédures comptables et de gestion ne nous ont pas permis de constater assez tôt le détournement ; elles sont donc à revoir de fond en comble et c’est ce qui est en cours

2018 a été bien plus dramatique encore puisque le 20 avril un accident a coûté la vie à Brian

sur l’histoire elle-même, une enquête judiciaire étant en cours, nous pouvons encore découvrir des choses que nous ignorons ; il n’est donc pas possible de dire le fait de manière définitive

nous savons simplement qu’à un moment Brian a quitté le groupe qui se baignait et a été perdu de vue quelques instants par l’animatrice qui, l’ayant vu sortir de l’eau et prendre ses chaussures, a cru qu’il rejoignait, sur la terre ferme, le reste de l’équipe ; en fait, on l’a retrouvé plus tard, dans l’eau, et il a été impossible de le réanimer

le choc a été immense, pour sa famille bien sûr, pour les jeunes et leurs parents et aussi pour l’équipe d’encadrement ; tout le monde a été reçu, au cours de la soirée, par la cellule psychologique déléguée par le SAMU

le bureau de l’association a immédiatement suspendu sine die les activités du centre de loisirs et nous avons pensé qu’il serait sans doute impossible aux animateurs de revenir pour des activités « jeunes » ; il fallait dès lors prévoir une solution de rupture

c’est alors que l’enquête diligentée par le Préfet a abouti à l’interruption de l’agrément de notre centre de loisirs et, s’agissant de Lydie, Damien et Nadia à l’injonction de « ne pas conserver l’intéressé dans vos équipes pour exercer une fonction … dans vos accueils de mineurs »* ; nous avons donc mis en œuvre la procédure destinée à rompre les contrats

voilà pour le récit ; on pourra en reparler au moment des questions mais on ne pourra pas être beaucoup plus précis, l’enquête n’ayant pas abouti

quelles sont les conséquences ?

le procureur a ouvert une enquête pour homicide involontaire par imprudence et a désigné un juge d’instruction ; certains d’entre nous seront entendus ; nous ne savons pas qui sera condamné, s’il n’y a pas de non lieu, ce qui est possible

c’est la raison pour laquelle nous n’avons pas pris position quant à la culpabilité de l’un ou de l’autre des animateurs, considérant que c’est à la justice de le faire, bien que la responsabilité du Centre soit évidemment engagée

les activités du Centre de loisirs sont interrompues jusqu’à ce que nous soyons en mesure de présenter un projet acceptable pour les autorités compétentes ; il est peu vraisemblable que ce soit possible avant le début de l’année prochaine et que, compte tenu des délais nécessaires à l’instruction des dossiers, nous puissions rouvrir avant le début de l’année scolaire suivante

2 principes vont nous guider : une séparation plus claire entre les activités pour les enfants et celles tournées vers les jeunes et une animation qui s’appuiera, à moyens équivalents, moins sur des vacataires et plus sur les permanents

pour le reste, avec l’équipe qui subsiste, nous poursuivons normalement l’activité du centre

en parallèle, nous mettons en chantier le projet associatif 2019/2022 qui définira la philosophie, le plan d’action et les moyens du Centre ; nous devons le présenter à nos financeurs à la fin du premier trimestre 2019

pour conclure, je dirai que les deux drames qui nous ont frappés auraient pu légitimement se traduire par une hémorragie d’adhérents, de bénévoles ou de salariés

pour ce qui concerne les bénévoles, le nombre important de candidats qui se présentent pour entrer au CA montre plutôt le contraire et aucun adhérent n’a rendu sa carte

quant aux salariées, elles font preuve, malgré leur tristesse, consécutive aux faits eux-mêmes et à l’amputation de l’équipe, d’une résilience et d’un engagement admirables

je tiens à remercier les adhérents, les bénévoles, les salariées mais aussi les partenaires qui, par leur soutien constant et renouvelé, nous aident tout simplement à tenir le coup

le Centre se redressera une nouvelle fois parce que ses acteurs, chacun à sa place, y sont déterminés et qu’il est nécessaire aux habitants du Centre Ville

Daniel Gendrin
Président

* lettre de la Direction Départementale de Jeunesse et Sports en date du 4 mai 2018

Un commentaire sur “… l’Olivier, rapport moral …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.