… gilets jaunes 5 … prenons un peu de champ …

le monde change, vite : Poutine (Russie), Erdogan (Turquie), Orban (Hongrie), Kaczynski (Pologne), Bolsonaro (Brésil), Dragnea (Roumanie), … la liste est longue des pays autour de nous qui sont ou ont basculé dans – comment disent-ils ? – l’illibéralisme ?

voire ! … un nouveau mot bien anodin pour des réalités qui le sont peu

2018 : année qui a vu 3 journalistes se faire assassiner … en Union Européenne ! on peut penser ce qu’on veut des journalistes ; Dieu sait qu’ils sont contestables ; mais tuer des journalistes c’est se bâillonner soi-même ; année tragique, annonciatrice de bien pire si l’on n’y prend pas garde

rappelez-vous du pasteur Martin Niemöller :

« Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester.  »

il y a beaucoup de choses dans ce mouvement des gilets jaunes mais la haine qu’il véhicule et la violence qui en est le vecteur ne sont pas porteuses d’espérance

méfions-nous : les vrais riches ne seront pas malheureux en illibéralisme : les régimes autoritaires sont toujours corrompus – comment survivraient-ils sans cela ? – et la grande richesse sait tout à fait s’adapter à cette problématique

il faut sortir du capitalisme dérégulé car on voit bien aujourd’hui qu’il conduit à un monde régi par la loi de la jungle et à la fin de la démocratie

mais il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain : l’économie administrée a prouvé son incapacité et sa dangerosité en monde communiste ; il faudra bien trouver un compromis dans le capitalisme

quant à la révolution, on a donné, en 1789 ; rappelons-nous : 5 ans de grand bazar sanglant, 20 ans de dictature et de guerre paneuropéenne, 30 ans de restauration et encore 20 ans de dictature ; au total plus de 80 ans pour arriver à la République … aucun pays européen n’a fait aussi mal …

et comme on ne peut pas, dans un monde ouvert, réguler le capitalisme dans un marché aussi petit que le marché français, on ne pourra pas le faire sans l’Europe ou hors d’elle …

c’est commencé, mais le chemin est long et les résistances fortes …

donc 2 missions pour nous dès ce trimestre : ne pas laisser les illibéraux prendre le pouvoir* et faire la campagne pour une Europe et libérale et sociale

Daniel Gendrin

* et donc traquer inlassablement les fake news et les théories du complot auprès de nos amis – ce sont elles qui ont fait élire Trump et aboutir le Brexit

5 commentaires sur “… gilets jaunes 5 … prenons un peu de champ …

  1. Bonjour,
    comme d’habitude Daniel, tes reflexions sont toujours intéressantes, et pour une fois je vais me permettre d’y mettre mon grain de sel.
    Certes le président peut prétendre à des excuses (Bilan plus ou moins négatifs de ces prédécesseurs, jeunesse, manque d’expérience de son équipe, pas de base stable…) mais rien ne peut excuser certains de ces actes ou certaines de ces paroles. Aujourd’hui les « gilets jaunes » tournent le dos aux partis politiques (du moins pour l’instant) et aux syndicats….mais pourquoi et surtout à cause de qui ? Merci E. Macron qui depuis le début de son ascencion n’a eu pour but que de les discréditer, de les écarter et même de les ridiculiser, et parfois même avec l’aide des leaders politiques et syndicaux.
    Alors oui les embauches sont reparti en 2017, mais grâce aux actions faites les années précédentes et une conjoncture très favorable.
    Le gouvernement a fait quoi en terme de réforme sur le travail:
    – Supprimer les IRP dans les entreprises pour les remplacer par le CSE.
    – Favoriser les premiers de cordé, sauf que la corde est tellement grande que le premier est déjà en haut de la montagne alors que les derniers sont encore dans la vallée.
    – Diminuer la vitesse sur les routes départementales.
    – Augmenter les amendes et autres répressions contre les automobilistes, alors que déjà si nous appliquions la loi actuelle ça suffirait largement.5-Pts pour un refus de passage d’un piéton..ok, et combien pour un vol de voiture…)
    – Modfier le statu des cheminots pour faire arriver les trains à l’heure (dixit le premier ministre au début de la réforme au printemps dernier)
    -…
    Les gilets jaunes ne sont que le prolongement de toutes les contectations que nous vivons depuis septembre 2017 (Salariés contre le CSE, personnel pénitencier, infirmière, cheminot, retraité…). Bref certes E. Macron a été élu, mais élu par défaut et pas pour son programme, la plus grande bétise que les français dans leur majorité (enfin la ajorité de ceux qui sont aller voter) ont fait, et que nous payons aujourd’hui, c’est d’avoir voté pour les les députés de LREM…
    Il veut changer la constitution, pourquoi pas et je ne suis pas assez calé sur le sujet pour savoir si c’est nécessaire, en revanche ce qui serait réellement nécessaire c’est de faire les législatives avec une part de proportionnelle, avant les présidentielles, et là, nous aurions peut-être un gouvernement à l’écoute des représentant du peuple et pas l’inverse.
    Désolé pour la longueur du texte, mais il y a tant à dire.
    Cdt
    Hervé

    J’aime

    1. Hervé,

      je partage avec toi l’avis que les créations d’emploi de 2017 – 300 000 – sont avant tout le fruit des politiques menées antérieurement et en particulier du CICE de François Hollande

      pour le reste, on ne peut pas nier que le pays aille mal depuis bien avant Macron : précarité, dette, déficit, chômage, désindustralisation, exclusion, … tout cela ne date pas de Macron mais s’est mis en place sur au moins 40 ans

      et ce n’est pas le fait d’une politique ultra libérale : la dépense publique n’a cessé d’augmenter pendant tout ce temps
      on ne peut pas constater que ça ne va pas bien et ne pas vouloir changer

      Macron a fait campagne, il a été élu et il fait ce qu’il a dit
      il dit que son but est de favoriser l’emploi et, pour cela, faire revenir les entreprises ; moi, je suis plutôt d’accord avec ça

      même si je ne partage pas sa méfiance vis vis des syndicats

      les débats qui vont s’ouvrir permettront à ceux qui voudront bien participer de dire ce qu’ils ont sur le cœur

      amicalement,

      Daniel

      J’aime

  2. Bonjour Daniel,
    Je lis de temps en temps tes réflexions, notamment ces dernier temps concernant les gilets jaunes et ses conséquences. Quelques remarques et réactions de mon côté.
    J’ai écouté il y a quelques semaines sur France Inter un entretien de Frédéric Worms (philosophe politique qui a écrit un livre « Les maladies de la démocratie » que j’ai) et qui a souligné 3 points qui me semblent importants par rapport à la crise actuelle :
    -nous vivons (et nous avons bien de la chance) dans une démocratie qui n’est pas à bout de course, qu’il faut la garder et qu’il convient à l’évidence d’améliorer face aux régressions possibles.
    – que le pays a besoin de savoirs et d’experts dans tous les domaines et qu’il est stupide de vouloir dézinguer les élites tant nos sociétés sont complexes à comprendre et à gérer. C’est moi qui ajoute : le cas du dérèglement climatique bien identifié et étudié par des experts nécessite sans tarder une transition tant dans nos comportements individuels que par la mise en place d’un autre modèle économique plus respectueux de notre environnement au sens large. Mais il est clair que nous ne pourrons construire un autre modèle de manière isolé. La dérive populiste de nombreux pays en Europe notamment, parfois ultralibérale dans certains pays (USA, Brésil, etc.), ne confine guère à un grand optimisme par rapport à cette ambition.
    – que la violence verbale engendre la violence physique, c’est évident et c’est ce qui se passe avec ce mouvement. Il ne les a pas cités nommément mais il est clair que les pyromanes irresponsables de LFI et autres extrémistes de droite et de gauche, véhiculent à longueur de journée une haine inacceptable dans leurs propos, voulant refaire le match de la présidentielle. Quelle honte de voir comment sont traités les policiers, des élus de la république sans parler des agressions homophobes, antisémites, etc. Mes amis vivant à l’étranger et avec qui j’échange à ce sujet sont choqués.
    Autre commentaire : je suis très perplexe comme toi sur ces sondages qui donnent toujours une majorité de soutiens aux gilets jaunes en dépit de revendications plus du tout crédibles de ces derniers et des violences de plus en plus brutales. Je vois bien autour de moi des personnes (probablement parmi les 1% les plus riches) qui soutiennent ce mouvement car ne voulant pas payer la CSG ni des impôts mais revendiquent plus de service publique. Nous avons un modèle social de qualité que beaucoup de pays nous envient et nous devons le préserver.
    Cà suffit pour aujourd’hui mais j’aurais d’autres réflexions à te soumettre.
    Amicalement, Christian

    J’aime

  3. Bonjour Daniel,
    Je lis de temps en temps tes réflexions, notamment ces dernier temps concernant les gilets jaunes et ses conséquences. Quelques remarques et réactions de mon côté.
    J’ai écouté il y a quelques semaines sur France Inter un entretien de Frédéric Worms (philosophe politique qui a écrit un livre « Les maladies de la démocratie » que j’ai) et qui a souligné 3 points qui me semblent importants par rapport à la crise actuelle :
    -nous vivons (et nous avons bien de la chance) dans une démocratie qui n’est pas à bout de course, qu’il faut la garder et qu’il convient à l’évidence d’améliorer face aux régressions possibles.
    – que le pays a besoin de savoirs et d’experts dans tous les domaines et qu’il est stupide de vouloir dézinguer les élites tant nos sociétés sont complexes à comprendre et à gérer. C’est moi qui ajoute : le cas du dérèglement climatique bien identifié et étudié par des experts nécessite sans tarder une transition tant dans nos comportements individuels que par la mise en place d’un autre modèle économique plus respectueux de notre environnement au sens large. Mais il est clair que nous ne pourrons construire un autre modèle de manière isolé. La dérive populiste de nombreux pays en Europe notamment, parfois ultralibérale dans certains pays (USA, Brésil, etc.), ne confine guère à un grand optimisme par rapport à cette ambition.
    – que la violence verbale engendre la violence physique, c’est évident et c’est ce qui se passe avec ce mouvement. Il ne les a pas cités nommément mais il est clair que les pyromanes irresponsables de LFI et autres extrémistes de droite et de gauche, véhiculent à longueur de journée une haine inacceptable dans leurs propos, voulant refaire le match de la présidentielle. Quelle honte de voir comment sont traités les policiers, des élus de la république sans parler des agressions homophobes, antisémites, etc. Mes amis vivant à l’étranger et avec qui j’échange à ce sujet sont choqués.
    Autre commentaire : je suis très perplexe comme toi sur ces sondages qui donnent toujours une majorité de soutiens aux gilets jaunes en dépit de revendications plus du tout crédibles de ces derniers et des violences de plus en plus brutales. Je vois bien autour de moi des personnes (probablement parmi les 1% les plus riches) qui soutiennent ce mouvement car ne voulant pas payer la CSG ni des impôts mais revendiquent plus de service publique. Quelle solidarité! Nous avons un modèle social de qualité que beaucoup de pays nous envient et nous devons le préserver.
    Cà suffit pour aujourd’hui mais j’aurais d’autres réflexions à te soumettre.
    Amicalement, Christian

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.