… la femme et l’Olivier …

c’est pour moi un mystère : pourquoi faut-il qu’il y ait une journée des femmes ? … il n’y a pas de journée des hommes …. pourquoi donc devons-nous, qu’est-ce qui nous oblige à consacrer une journée au service de la cause de la moitié de l’humanité ? ….

les femmes ne sont pourtant pas une minorité opprimée parce que minorité … elles sont même plus nombreuses que les hommes, sauf peut-être dans les pays où on tue des petites filles à la naissance ou avant la naissance parce qu’on préfère avoir des garçons

or, si depuis la nuit des temps, les hommes dirigent le monde, les femmes assurent outre la pérennité de l’espèce tout le travail de logistique

et puis … les hommes ont-ils tellement lieu d’être fiers de leurs réalisations ?

guerres, inégalités, révolutions, exploitation de l’homme par l’homme, notre monde n’est pas si beau que l’homme puisse en être vraiment fier

au fond, le monde moderne n’a pas encore vraiment libéré la femme : elle fait encore l’essentiel du travail à la maison et souvent le travail qu’elle exerce à l’extérieur ne fait qu’ajouter à son exploitation

ce n’est que lorsque les tâches familiales sont réparties équitablement dans le couple que le travail de la femme apparaît comme une libération

et je n’ai pas encore parlé de la violence qui s’exerce contre beaucoup trop d’entre elles, violence parfois mortelle

et nous, à l’Olivier, quel est notre rôle ?

il est d’abord d’affirmer, à temps et à contretemps, quelle que soit l’origine de la famille et son environnement culturel, l’égale dignité de la femme et de l’homme et de saisir toutes les occasions – dont celle de cette journée – pour rappeler cette vérité universelle

il est aussi d’aider au respect de la Loi : l’homme n’a le droit de battre sa femme ou de mutiler sa fille en aucun cas ; nous devons le faire savoir aux femmes et les aider, le cas échéant, à faire respecter leurs droits en leur montrant les chemins à suivre

cette obligation n’est pas réservée à la Conseillère en économie sociale et familiale ou à telle ou telle : c’est toute l’équipe, ce sont tous les bénévoles, c’est tout l’Olivier qui veille à l’égale dignité de traitement des hommes et des femmes dans notre environnement

notre vocation est de faire un quartier plus harmonieux, cela passe aussi par le sourire de la femme

Daniel Gendrin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.