… homeo … partie ! …

ainsi donc il va falloir maintenant payer ses granules … ce n’est pas que ça va nous changer tant il est vrai que l’homéo-patient pratique beaucoup l’auto-médication et paye souvent ses soins

c’est seulement, pour un scientifique qui se soigne depuis 45 ans à cette sauce, un peu vexant

j’ai le souvenir savoureux de la passe d’armes qui opposa, ce devait être en 1974, à la table de mes parents ce tout jeune couple ingénieur/prof de maths que nous formions avec mon épouse à un vénérable directeur de l’INRA* de Colmar

malgré tout le respect dû à l’âge et à la notabilité, le débat fut vigoureux

et ce qui est amusant, c’est que les arguments n’ont pas bougé d’un iota depuis

les uns allèguent qu’aucune étude scientifique ne démontre l’efficacité de l’homéopathie et les autres que leur expérience la démontre assez

lorsque Claude Bernard a défini la méthode scientifique, il a édicté que pour avoir le label, il fallait qu’une expérience soit probante et reproductible

je soigne mes angines, mes gastros et autres désagréments par des granules, avec constance et scepticisme, depuis que notre grande amie Marie-Paule, alors jeune médecin, s’est formée à cette « orientation » – puisqu’il est interdit de l’appeler spécialité – c’est à dire depuis 1973 et force m’est de constater que cela fonctionne …

a contrario quand je vois le résultat des antibiotiques que nos chers – oh combien ! – allopathes prescrivent sans trop de discernement à mes amis ou à mes petit-enfants, je n’ai pas le sentiment que la guérison soit plus rapidement obtenue …

alors certes, un exemple n’est pas scientifiquement probant et je suis un cas particulier ; certes encore, il n’est pas question de prétendre qu’on peut tout soigner par des granules ou qu’on guérit la maladie de Parkinson ou le cancer par homéopathie …

mais prétendre que rien ne prouve que ce soit mieux qu’un placebo alors que des millions de personnes se soignent – et s’en trouvent bien – depuis des lustres par cette technique c’est se moquer du monde

et puis au moins, nous, nous ne sommes pas à l’origine des bactéries antibiorésistantes …

la sécu y gagnera sans doute un temps quelques dizaines de millions puisque ceux qui se soignent ainsi continueront à leurs frais mais les générations à venir – mis à part quelques irréductibles de mère en fille ou de père en fils – verront l’homéopathie disparaître peu à peu ; ils se rabattront sur l’autre médecine, plus chère et plutôt moins efficace pour certaines pathologies courantes

à terme la sécu – et donc tout le monde – y perdra, c’est malheureusement une évidence

l’intégrisme – y compris lorsqu’il se cache sous l’apparence de la science – est toujours une tare

Daniel Gendrin

* INRA : Institut National de la Recherche Agronomique

2 commentaires sur “… homeo … partie ! …

  1. Bonjour

    Les principes mêmes de l’homéopatie, lorsqu’elle se veut science, la discréditent. Il faudrait donc l’appeler croyance, et la traiter de même que l’existence de Dieux, comme des entités abstraites qui ne font pas forcément de mal, que l’on ne peut pas prouver, basées sur la foi.
    Que concrètement l’effet soit bénéfique car il remplace une médication chimique par des granules inoffensives, ou que plus largement ce traitement induise une meilleure écoute du médecin par exemple peut être démontré.
    Mais alors pas besoin d’accréditer le discours pseudo-scientifique ésotérique qui l’accompagne. Donc le déremboursement est une mesure de raison et de principe, plutôt que de pragmatisme pur.

    J’aime

    1. merci cher commentateur anonyme

      sauf que vous n’avez pas très bien compris ce que j’ai écrit ; je ne parle pas de croyance mais d’expérience : cela fait 45 ans au moins que je me soigne par homéopathie et je m’en trouve bien ; comme le fait d’ailleurs plus ou moins régulièrement le tiers des Français fait de même

      il est absurde de prétendre que, parce que nous ne savons pas pourquoi et comment elle agit, elle n’agit pas

      par ailleurs, vous ne pourrez pas nier que tuer l’homéopathie – ne plus la rembourser revient à terme à la tuer – va augmenter les dépenses de santé puisque cela va diminuer l’automédication et que les médicaments allopathiques sont beaucoup plus chers

      donc à tous points de vue, scientifique comme économique, le déremboursement n’est pas une mesure raisonnable

      enfin, sur ce site on signe ses articles … et ses commentaires … et pas par un pseudo

      cordialement,

      Daniel Gendrin

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.