… bourgeois …

… je me croyais bobo, me voilà bourgeois … et cela par la grâce d’un bon mot que vous, Monsieur le Président, avez cru bon de faire devant les élus de votre majorité à propos de l’immigration …

permettez donc, Monsieur le Président, qu’un bourgeois habitant le centre d’une ville de banlieue et qui pendant 13 ans a été membre du Bureau du Centre Social d’un de ces quartiers très pauvres dont vous prétendez nous parler vous adresse quelques mots

je prends, pour la première fois, la peine de vous écrire ; je sais – je suis également syndicaliste CFDT – qu’il faut tenir compte de la complexité, que les résultats se mesurent à long terme, qu’on ne peut mener de politiques que contradictoires mais qu’il faut les mener « en même temps »

ç’a été le génie de votre campagne que de le souligner

j’ai soutenu, au prix de ma réputation d’homme de gauche, vos réformes économiques et fiscales même si j’ai regretté, avec d’autres, que les réductions d’impôts n’aient pas été programmées dès le départ pour qu’elles s’appliquent « en même temps » vers les riches et vers les pauvres

j’ai eu une hésitation lorsque vous avez lâché du pouvoir d’achat aux gilets jaunes : je n’ai jamais cru aux sirènes des économistes qui se disent atterrés et qui prônent relâchement et poursuite de l’endettement – l’INSEE dira si cette distribution a servi la croissance ou l’épargne – il est vrai que vous n’étiez pas en position de faire autrement…

comme vous, je crois que les 2 chantiers qui sont devant nous sont de sortir de la spirale vers l’abîme ouverte avec la dérégulation des années 1980 et de s’efforcer, à marche forcée, d’arrêter d’abîmer la Terre

cela dit, venons-en au fait :

qu’il faille, concernant l’immigration, des règles, personne ne le conteste et lorsque ces règles sont bafouées, il faut sanctionner …

mais les grand-messes façon Front National sur l’immigration pour des raisons politiques, c’est contre-productif et inacceptable

contre-productif ? Sarkozy s’y est cassé le nez ; je ne vois pas comment vous l’éviteriez

inacceptable ? depuis que Mitterrand a intronisé le FN en 1988 en lui concédant une représentation à l’Assemblée, l’immigration est devenu un sujet

or, en 2014, l’historien Pascal Blanchard* calcule que, sur 4 générations, 1/4 des Français ont une origine extra-européenne (y compris les « rapatriés ») et 1/4 une origine intra-européenne

les Français sont des immigrés qui s’ignorent (comme les habitants des autres grands pays)

je vous engage, Monsieur le Président, à vous référer à l’article au titre évocateur (il est temps que nos dirigeants tiennent sur l’immigration une parole de raison plutôt qu’un discours de peur) que vient de commettre le démographe et Professeur au Collège de France François Héran dans le Monde du 24 septembre

je n’en retiens ici qu’un chiffre (mais l’article vaut d’être lu) : l’immigration – en admettant que tous les immigrés enregistrés restent – accroît la population française de moins de 0,2 % par an

alors Monsieur le Président, apprenez qu’on ne peut pas faire « en même temps » du Macron et du Sarkozy, au risque de me convaincre – à mon grand regret – de voter écologiste, voire de m’abstenir au prochain scrutin ; et je ne serai peut-être pas le seul …

Daniel Gendrin

* source Wikipedia article « immigration »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.