… révélation …

vous avez une fesse sur un coin de table : vous êtes trop nombreux et manquez de chaises dans cette malheureuse salle de classe où vous êtes bouclés un dimanche matin pour célébrer la messe

vous êtes à Corbas, à la maison d’arrêt des femmes

sont là, ensemble, 21 détenues et 5 personnes du dehors

la messe, en général préparée la veille en aumônerie par les détenues, rappelle ce qui se pratiquait autrefois en Action Catholique, après le concile, quand une équipe vivant une situation commune se réunissait pour partager les préoccupations, les textes et le pain

et puis, après la messe, avant que la surveillante ne rouvre la porte, un forum des nouvelles : qui est sorti ? qui va sortir ? qui va être jugée ? comment va telle ou telle qui est dehors ? et, dans la discrétion, des nouvelles des familles, des bonheurs ou des malheurs …

l’émotion surgit souvent au détour d’un texte ou d’une parole et parfois déborde chez l’une ou l’autre tout au long de la messe

mais cette messe-ci est particulière : une détenue communiera pour la première fois

voilà donc cette jeune femme à qui on demande de dire quelques mots pour exprimer ce qu’elle ressent et qui, au cœur du texte qu’elle a préparé, vous annonce : « … mon incarcération est une révélation … »

vous apparaît alors lumineuse la parole attribuée au Christ par Matthieu : « … je te bénis, Père, d’avoir révélé cela aux tout-petits … »

Daniel Gendrin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.