… controverse …

mon dernier article contenait en PS une incidente sarcastique sur cet ancien ministre d’Obama qui conteste les résultats des études du GIEC ; elle a provoqué la réaction vigoureuse d’un contradicteur et néanmoins ami

ce qui m’impose une explication

il nous dit :

« Contrairement à ce que tu écris, il y a des centaines de scientifiques qui s’opposent aux conclusions du GIEC, sur des sites aussi sérieux que les tiens et je suis convaincu pour ma part que la modélisation du climat à 10 ans ou plus est chose aujourd’hui impossible. Voir la fiabilité de la météo au-delà de 10 jours.Corrélation n’est pas causalité. C’est vrai pour température et CO2 »

je ne nie pas qu’on trouve des scientifiques pour contester les conclusions du GIEC : on trouve tout et son contraire sur Internet

mais la controverse – dont Claude Allègre fut le plus célèbre vecteur en France – est éteinte depuis maintenant une dizaine d’années et le réchauffement et ses causes anthropiques font l’objet d’un large consensus scientifique

à tel point que les responsables publics, les industriels et les financiers les prennent en compte

c’est ainsi que la quasi totalité des pays ont signé l’accord de Paris, que l’on commence à ne plus trouver d’argent pour financer les mines de charbon – et même les puits de pétrole ou de gaz – ou que des entreprises comme Total, Shell ou BP … sont les futurs fournisseurs d’électricité à base d’énergies renouvelables à côté d’EDF ou d’ENGIE …

il ne reste que Bolsonaro, Trump et quelques autres pour croire qu’il s’agit d’une escroquerie ; la bataille culturelle semble bien gagnée

pour compléter leur information, j’engage mes lecteurs à consulter les articles Émission de dioxyde de carbone, Consensus scientifique sur le réchauffement climatique et Controverses sur le réchauffement climatique dans l’encyclopédie Wikipedia

vulgarisation ? sans doute, mais documentée, s’appuyant sur des centaines d’études et citant ses sources et leurs auteurs

il peut arriver que les scientifiques se trompent et on connaît des « vérités » infirmées après coup ; le doute est consubstantiel à la méthode scientifique

mais, depuis Claude Bernard, celle-ci est basée sur des procédures robustes et sur le principe de la validation par les pairs ; tant qu’on me garantit que c’est le cas, et jusqu’à preuve du contraire, je suis bien obligé de faire confiance, moi qui n’ai pas la compétence, à ce qui est publié part les chercheurs spécialisés et qui fait l’objet d’un consensus entre eux

Daniel Gendrin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.