… de 2022 à 2023 …

2022 année puissante, 2023 année incertaine …

2022 : retour de la guerre en Europe, découverte des conséquences concrètes du réchauffement climatique et bascule vers la sortie des énergies fossiles, approfondissement de l’Union Européenne, risques en mer de Chine et bouleversements géopolitiques …

même si on peut en formuler le vœu, on ne voit pas bien le jeu se calmer en Ukraine en 2023 : les positions sont inconciliables, une issue militaire est peu probable et les élections récentes ont écarté le danger d’un désengagement des États-Unis ; ceux-ci détiennent sans doute la clef du conflit …

à suivre …

2022, année chaude

l’hiver doux, le robinet du pétrole qui se ferme, les pipe-lines qui explosent, le prix de l’énergie qui s’envole, les Français qui achètent des pulls et la Chine qui ne sort pas du COVID … tout cela pourrait bien accélérer la baisse de la consommation d’énergies fossiles …

à suivre …

l’Union Européenne vit un paradoxe : elle n’a jamais été aussi puissante et aussi fragile

les illibéraux sont plus que jamais présents dans les gouvernements – Italie, Pologne, Hongrie, Suède … – et si ce n’est pas le cas en France, ce n’est plus exclu … or, ces gens-là, qui se veulent nationalistes, sont peu concernés par l’intérêt de l’Union ; ils risquent, s’ils parviennent à y prendre le pouvoir, de « casser le jouet »

devraient par ailleurs se clarifier en 2023 les positions sur l’avenir institutionnel de l’Union et, en parallèle, sur les perspectives d’extension (les Balkans ? l’Ukraine et la Moldavie ? la Croatie ? …) tout est ouvert et peut-être y verra-t-on plus clair d’ici à la fin de l’année … l’évolution de la guerre en Ukraine y sera pour beaucoup, naturellement

à suivre …

cette guerre peut avoir deux conséquences en mer de Chine : précipiter une attaque de Taïwan – les États-Unis étant occupés ailleurs – ou au contraire – vu l’échec de la blitzkrieg de Poutine – tempérer les ambitions de Xi Jing Ping ; la démographie de la Chine étant ce qu’elle est, à moyen terme, Xi Jing Ping va avoir d’autres préoccupations ; 2023 peut être une fenêtre de tir

à suivre …

2022 aura été par ailleurs marquée par de nombreux bouleversements géopolitiques : en Iran et en Afghanistan, où les évolutions en cours laissent peu d’espoir, dans le Golfe, en Israël, en Inde, en Turquie, dans le Caucase, en Afrique subsaharienne, tout change, tout bouge, les alliances s’effritent et plus rien n’est sûr

on peut espérer que la guerre en Ukraine serve de repoussoir mais, pour le moment, on entend des bruits de bottes un peu partout, sans parler des guerres d’Ethiopie ou du Kiwu qui font rage à bas bruit …

à suivre …

2023, année de la Paix ? c’est un vœu que l’on doit formuler …

Daniel Gendrin

Un commentaire sur “… de 2022 à 2023 …

  1. très bon tour d’horizon merci
    J’ajouterai que la Chine profite largement de la guerre en Ukraine, reprenant les positions, entreprises… abandonnées là-bas par l’Europe (Renault en est un exemple)
    Et sur le changement climatique, je recommande la lecture d’un ouvrage scientifique qui fait bien la part des choses « climat, la part d’incertitude » de Steven E. Koonin.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.