… d’un dimanche à l’autre …

j’ai souvenir d’une soirée bien arrosée – nous rentrions de Guyane et avions rapporté un cubi de rhum – l’avant veille du premier tour de la présidentielle 2017

nous étions une douzaine de bons amis, voisins pour la plupart

par hasard, assez tard dans la soirée, le sujet est arrivé sur le tapis : « et vous, vous savez pour qui voter dimanche ? »

les avis étaient divers : pas de Fillionistes ou de Lepénistes mais des voix réparties entre Hamon, Mélenchon ou Macron, sans parler des hésitants

le rhum aidant, la soirée fut animée, et longue …

pour ce qui me concerne, je n’avais pas d’hésitations : c’était Macron …

Lire la suite « … d’un dimanche à l’autre … »

Questions de migration

mon ami Christian Juyaux, éminent membre de la CFDT et du Club Convaincre de Lyon me fait passer le texte suivant … il est un peu plus long que la règle ne le permet …

je partage l’essentiel de ses conclusions et publie, dans un article connexe, un complément

Daniel Gendrin

Le démographe Hervé Le Bras, dans son article publié par la Fondation Jean Jaurès ainsi que dans son livre L’âge des migrations (cf la synthèse de Christian) démystifie les fantasmes véhiculés par les forces populistes dans l’espoir de se faire élire

Lire la suite « Questions de migration »

… y’aka fokon …

voilà maintenant que les Français nous proposeraient – peut-être – comme alternative pour le deuxième tour, un choix tragique : Mélenchon / le Pen !

alors, après les Polonais et les Hongrois, après les Russes, après les Américains, après aujourd’hui les Turcs, les Français inaugureront-ils dans les pays de vieille civilisation – qui connaissent la complexité du monde – les solutions simplistes ?

et s’il ne le font pas, ce sera de justesse puisque pas loin de 50 % d’entre eux voteront pour ces deux candidats … il faut croire qu’ils sont désespérés …

il faudra donc choisir entre Chavez et Poutine, leurs mentors …

ne sait-on pas que depuis 1999 – année de leur accession au pouvoir -,  Chavez a conduit à la faillite le pays le plus riche et l’un des plus raffinés d’Amérique Latine ? que Poutine n’a réussi qu’à reconstituer une partie des conglomérats de l’ancienne URSS ? et que sans les hydrocarbures la Russie serait aujourd’hui un pays du Tiers Monde ?

aucun des deux, disposant pourtant du temps long que donne le pouvoir autoritaire, n’a réussi à développer l’économie de son pays

et chacun des deux a imposé une dérive autoritaire ; ce n’est pourtant pas un secret : il y a des morts toutes les semaines à Caracas alors qu’à Moscou les opposants les plus virulents et les journalistes les plus curieux sont assassinés

c’est ça qu’on veut pour la France ?

quelles que soient les intentions de Mélenchon en matière de libertés, quand il aura ruiné la France, il sera contraint, devant les oppositions et comme l’a été son héros Chavez, de limiter les libertés …

oui, bien entendu, il faut s’attaquer au Mur de l’Argent ; oui, il faut diminuer le salaire de Carlos Ghosn et régler la question des inégalités croissantes

mais pas au prix des solutions que propose Mélenchon : non, sa politique de relance ne fonctionnera pas ; non, ce n’est pas en laissant l’Etat dépenser 25 % de plus tous les ans que la machine repartira et non, ce n’est pas en augmentant massivement le SMIC qu’il créera des emplois – au contraire, il fera fuir les entreprises …

Keynes, dans sa tombe, doit s’arracher les cheveux …

et, oui quand il aura ruiné la France, Mélenchon sera bien obligé de se maintenir par la force

quant à Le Pen, elle n’aura pas besoin de ruiner la France pour cela – même si son programme y conduit tout droit – la force, elle aime ça

l’un et l’autre conduisent à la ruine et à un régime autoritaire*

Mélenchon / Le Pen, c’est Chavez / Poutine, c’est la peste et le choléra

au premier tour, si vous en avez vraiment marre – si nou bon ke sa  comme on dit en Guyane -, votez plutôt blanc ; pour moi ce sera Macron

Daniel Gendrin

*pour ne pas charger la barque, je n’ai pas parlé de guerre ; l’exemple de Poutine en Ukraine, en Géorgie, en Moldavie, … laisse pourtant rêveur ; une fois nos pays appauvris et l’Union Européenne dissoute, le risque de guerre – y compris en Europe de l’Ouest – n’est plus exclu

… le Grand Remplacement …

vous connaissez l’expression … selon cette théorie, entre l’immigration et le différentiel de taux de natalité entre les femmes d’origine européenne et les musulmanes, dans quelques années la population d’origine chrétienne serait noyée dans celle d’origine musulmane

5 entrées à cet article :

  • la fixation sur l’islam d’un certain nombre de mes amis
  • un article du Guardian (lien)
  • le livre de Houellebecq Soumission
  • l’étude de l’institut Montaigne un islam français est possible (lien)
  • le livre de Dounia Bouzar ils cherchent le paradis, ils ont trouvé l’enfer

j’ai déjà pris position ici – cf … les musulmanes et leur foulard … et … burkini ou pas burkini …  ; je ne retire rien de ce que j’ai écrit mais je vois bien qu’il faut à nouveau prendre la plume tellement chacun – dont des amis personnels – est obsédé par la question musulmane

d’abord constatons que le Front National a gagné – merci Sarkozy & C° – : selon l’article du Guardian, les Français pensent qu’il y a 31 % de musulmans en France alors que le chiffre réel est, selon ce journal, de 7,5 %  – et d’après l’Institut Montaigne, de 5,6 % –

ainsi donc le FN a gagné : le Grand Remplacement, qui n’a aucune réalité, est pourtant dans la tête des Français …

le livre de Houellebecq – outre qu’il est puant – n’a pas d’autre but que de participer à cette campagne conjointe de la « droite forte », de l’extrême droite et d’un certain nombre d’intellectuels, menée depuis des années et dont le résultat – que nous verrons dans les urnes – est spectaculaire

l’étude commise par l’Institut Montaigne – un Think Tank classé à droite – peut aider à se faire une idée de la réalité du monde musulman en France

quelques chiffres et un commentaire :

  • 5,6% des personnes interrogées se déclarent musulmanes

parmi celles-ci :

  • 58 % ont le bac ou plus
  • un tiers pratique au moins une fois par mois
  • 70 % mange de la vande Halal
  • 2/3 des femmes n’ont jamais porté ou ne portent plus le voile
  • paradoxe : 58 % des hommes et 70 % des femmes sont favorables au port du voile
  • enfin, 28 % des musulmans – principalement des jeunes – sont en rejet des valeurs républicaines ; il en est donc de la population musulmane comme du reste de la population française : plus du quart d’entre elle est en révolte contre la société

la peur des Français, qui s’exprime par « on n’est plus chez nous », trouve ses sources dans la croyance au Grand Remplacement et dans la visibilité de l’islam : s’il n’y a qu’un tiers des musulmanes qui portent le voile, ce sont celles que l’on voit

la plupart des femmes qui portent le voile le font pour respecter la coutume ; pour celles qui le font par affirmation identitaire, ce geste exprime une volonté de reconnaissance ; les musulmans veulent – et c’est légitime – que l’islam soit reconnue comme la deuxième religion du pays et que leur droit à manifester leur foi – droit consacré par la Loi de 1905 – soit respecté

le jour où les Français auront résolu leur problème fantasmatique, les musulmanes s’apercevront que c’est bien plus pratique sans le voile et elles feront ce que les Françaises ont fait il y a 50 ans : elles le jetteront aux orties

dernier point : lisez le livre de Dounia Bouzar lIs cherchent le paradis, ils ont trouvé l’enfer ; vous comprendrez la différence entre l’islam et la dérive hérétique des terroristes

Daniel Gendrin

… éclat d’espérance …

on m’a fait parvenir cette « lettre d’une élue » ; je ne connais ni cette dame ni son bord politique …

mais comme j’aurais pu la signer – et qu’elle m’a rafraîchi la tête en ces temps de Trumpisme triomphant – j’enfreins les règles du blog et publie un texte non signé et dont je ne connais pas l’auteur

c’est une lettre au migrant inconnu


Je ne sais pas qui tu es, ni d’où tu viens. Je ne sais pas ce que tu fuis : la guerre ? La faim ? La torture ? Le souci des tiens confrontés à l’extrême pauvreté ? Je sais que forcément ce fut pour toi un déchirement absolu de quitter ta famille, ta maison, ton métier. Pour venir chez nous, tu as affronté la cupidité des passeurs, les mers, le froid, la rue…

Après une visite effectuée dans la jungle de Calais le 25 août 2015, Instantanément tu es devenu, au creux de mon ventre, non plus «la crise migratoire» mais une personne. J’ai eu très mal de ta souffrance si visible, si honteuse.

Certains Français chez nous trouvent que ta place est là-bas sur les champs de bataille ou dans les bidonvilles. Plus triste encore, des Français ont oublié que certains des nôtres, comme toi, ont dû quitter notre pays pour échapper aux trains de la mort avant d’être accueillis par des Justes, dans des pays qui leur ont ouvert les bras. Sache que ces Français-là ne reflètent pas l’âme de la France. Ici, terre de modération et d’humanité, des collectifs généreux sont nés pour t’accueillir… pour t’offrir, un lieu de repos et pour t’accompagner dans tes démarches et ta reconstruction personnelle.

Ces engagements divers sont cet autre visage de la France. Pour répondre à la haine qui a pu se manifester, sans naïveté je veux te redire, à toi et aux tiens, que nous n’avons pas peur de vous. Vous êtes nos amis, nos frères, nos pères, des êtres humains, avec vos faiblesses et vos forces. Entendre que les migrants seraient forcément des criminels me fait horreur. Je voudrais au contraire vous aider à retrouver votre dignité bafouée sur les mers et dans les broussailles de Calais. À toi, migrant inconnu, je souhaite la bienvenue.

La fraternité créée t’aidera, je l’espère, à surmonter les obstacles qui subsistent. Car bientôt tu recevras des papiers actant la régularité de ta présence parmi nous. A ce moment précis tu seras sans doute très heureux.

Mais ton combat ne sera pas achevé : les tiens seront encore exposés à l’extrême pauvreté, à la mort peut-être. Tu voudras travailler dur pour les aider. Tu vivras alors douloureusement le manque de reconnaissance car tes diplômes n’auront aucune valeur aux yeux de ceux qui devront reconnaître tes compétences professionnelles. Il te faudra peut-être accepter des petits boulots pour survivre. Dans la fatigue et la solitude, tu perdras parfois ton esprit combatif. Tu liras alors dans les yeux, au pire l’ignorance et le mépris, au mieux la pitié.

Trop souvent ces questions sont abordées de manière unilatérale comme si seul l’étranger avait besoin de nous. Mais moi je veux que tu saches combien nous avons besoin de toi. La relation humaine, vraie, ne se construit que dans l’échange.

Dans ce monde occidental, qui abandonne progressivement sa philosophie des droits de l’Homme au profit de biens plus matériels, et qui préfère la circulation des biens et des capitaux à celle des personnes étrangères, nous avons besoin de toi. Tu peux nous aider à un sursaut salutaire.

C’est par les actions que nous mènerons chacun de notre côté et c’est dans l’amour de l’être humain que nous retrouverons, toi et moi, toi et le peuple de France, notre dignité. Pour tout ce monde à renaître je te remercie.

… burkini ou pas burkini …

il y a quelques semaines nous étions sur la plage, entre bobos, à se dire – pour le déplorer – que nous allions avoir à voter Sarkozy au deuxième tour pour éviter Le Pen

quand je vois la manière dont les choses tournent et quand j’entends l’impétrant lancer sa campagne, créant les problèmes qu’il prétend résoudre, je dois dire que ce sera sans moi …

cette histoire de burkini nous rend tous cinglés ; les sondeurs en sont à demander combien d’entre nous accepteraient d’autoriser le burkini

or, ce n’est pas la question – ou alors nous ne sommes plus en France : chez nous, la règle, c’est la liberté et l’interdit est l’exception ;

la question est donc : faut-il interdire le burkini ? le seul fait qu’on en soit, à la radio, dans les journaux, dans les instituts de sondage et les discours des hommes politiques, à inverser la problématique montre à quel point on marche sur la tête …

on prétend interdire aux femmes d’aller sur les plages habillées (car enfin qui distinguera une femme qui se rend sur la plage en pantalon d’une femme qui se rend sur la plage en pantalon ?)

je n’ai aucune indulgence pour les intégristes d’aucune sorte mais ce sont les musulmans – plus vraisemblablement les musulmanes – qui se débarrasseront de l’intégrisme dans l’islam, ça paraît pourtant une évidence … mais ils ne pourront le faire que lorsqu’ils seront acceptés comme musulmans par la société ; on n’en prend pas le chemin …

le rapport avec Sarkozy ?

par ses campagnes, il porte l’essentiel de la responsabilité dans l’appropriation par une majorité du peuple Français de certaines des idées du Front National

il est temps de le dire aux futurs votants à la primaire de la droite : si vous choisissez Sarkozy, nous serons nombreux à ne pas voter pour lui au second tour, au risque de Le Pen …

Daniel Gendrin

PS : s’attaquer aux libertés, c’est parfois nécessaire mais c’est toujours grave ; relisez Matin Brun

… vœux de l’Olivier …

vous me pardonnerez, je serai un poil plus long que d’habitude

_______________________________________________________________________

regardez vous, regardez moi, regardons nous : nous sommes la France !

la France d’aujourd’hui et de toujours … nous sommes surtout la France de demain …

oui, regardons nous les uns les autres : nous ne nous ressemblons pas ; il y a parmi nous des riches et des pauvres des qui ont fait – ou pas – des études ; nous sommes nés en France, au bled ou ailleurs, nous croyons en Dieu, chrétiens et musulmans, juifs aussi bien sûr, ou nous n’y croyons pas ; nous sommes Français ou non ; nous sommes peut-être même sans papiers ou réfugiés en attente d’un improbable statut …

c’est ça la France, la France de toujours, la France que nous aimons …

ce n’est pas ce que croient les grincheux … ces mêmes grincheux qui ont autrefois lancé la chasse aux juifs et les ont livrés aux barbares … ils rêvent d’une France qui n’a jamais existé :

jamais la France n’a été pure de race et si ses rois ont autrefois tenté d’éradiquer toute autre religion que la leur, c’était une religion du pouvoir qui n’avait pas grand-chose à voir avec ce Jésus de Nazareth – que je connais bien – et qui aurait eu du mal à y reconnaître ses enseignements

la France, notre France, belle de toutes ses couleurs, nous devrons la défendre

contre les grincheux, bien sûr, ces intellectuels et ces politiciens dont les propos en rappellent d’autres de sinistre mémoire et qui rêvent d’une société solitaire, vieillie et rabougrie ; notre abstention aidant, ils pourraient bien finir par l’imposer

mais nous devons surtout la défendre contre ceux qui, parmi nous, les justifient en distillant des paroles de haine contre le pays ou en prenant les armes contre nous

les théories du complot – véhiculées par internet – et l’obscurantisme religieux, qui prétendent par exemple que la terre est plate ou que les récits bibliques de la Création – ou d’ Adam et Eve – sont des récits historiques sont également dangereux : volontairement ou non, ils sont à la source du terrorisme ; les textes sacrés ont quelque chose à nous dire du pourquoi mais c’est à la science qu’il revient de dire le comment

nous devons enfin nous défendre contre notre propre laisser-aller, notre lâcheté : chaque fois que je n’ose pas dire les choses, chaque fois que je m’abstiens à une élection, je laisse la parole à un grincheux et je lui donne raison

c’est pourquoi le bureau et l’équipe de l’Olivier ont décidé de prendre pour mot-guide en 2016 la locution « d’habitant à citoyen » : il est temps pour les habitants de nos quartiers de se lever et de se demander ce qu’ils peuvent faire pour le quartier, pour la ville, pour le pays

pour aider chacun à prendre ses responsabilités de citoyen – et conformément à notre projet social – nous allons poursuivre nos efforts avec enthousiasme dans nos activités habituelles mais aussi ouvrir 3 pistes nouvelles :

  • ouvrir un espace, déjà annoncé, pour les jeunes adultes qui sont justement en âge de prendre leur vie – et celle des autres – en mains ; nous le ferons à notre rythme

  • en partenariat avec les acteurs idoines de St Priest et d’ailleurs, appuyer et encadrer les tentatives d’habitants – jeunes et moins jeunes – qui souhaiteraient créer leur entreprise

  • enfin ouvrir un espace de débat ; la religion pose un problème dans l’espace public ? parlons-en ! nous ne savons plus parler à nos ados ? parlons-en ! … que sais-je encore ? … l’Olivier, qui a toujours eu un faible pour les mots, veut parler à chacun et donner à chacun l’occasion de parler ; nous allons organiser des débats publics, aidés ou non de spécialistes ; nous visons l’organisation de, disons, 4 débats au moins dans l’année

je vous souhaite une très bonne année 2016, une année vigoureuse, joyeuse et engagée à l’issue de laquelle vous et moi serons, plus que jamais, des citoyens de ce quartier, de cette ville, de ce pays

Daniel Gendrin