… mardi 17 décembre …

oui, calculer la retraite sur l’ensemble de la carrière est juste et le fond de la réforme est bon

oui, il faut équilibrer les comptes et il ne faut pas trainer pour cela

mais oui, Edouard Philippe a tort de mélanger les 2 problématiques

j’ai déjà écrit le bien que je pensais du principe du projet de réforme du régime de retraites :

calculer la pension sur les cotisations versées tout au long de la vie professionnelle sera favorable à la majorité de la population, celle qui a, en fin de carrière, des salaires bas et aussi celle dont l’espérance de vie à la retraite est la plus courte

que d’innombrables problèmes se posent – pour les femmes, les fonctionnaires, les carrières à interruptions, les périodes de chômage, l’intégration des régimes spéciaux etc. – c’est ce qui fait l’objet de négociations depuis 2 ans …

mais sur le fond, je partage l’avis de la CFDT : la réforme doit aboutir

en parallèle, n’importe quel système doit être équilibré ; il n’y a vraiment qu’en France qu’on est obligé de rappeler une telle évidence … et on ne peut pas le faire à terme : ce serait reporter le problème sur nos enfants

donc il est légitime de dire qu’on doit équilibrer les comptes ; par ailleurs, le politique est dans son rôle qui fixe le montant global que la société est prête à payer pour les retraites, en l’occurrence, 14 % de la richesse nationale ; qui d’autre serait légitime pour cela ?

je partage l’avis du gouvernement : il faut équilibrer les comptes sans traîner

pour équilibrer les comptes, il y a, tout le monde le sait bien, 3 curseurs : le montant des cotisations – ni les salariés ni les patrons ne veulent les augmenter – le montant des retraites – ni les retraités ni les futurs retraités ne sont chauds pour y toucher – reste la durée de cotisation

il me paraît inévitable que l’âge de départ moyen continue à reculer

dans le projet du gouvernement, la gestion du futur régime doit être – si j’ai bien compris – confié à un organisme paritaire

l’expérience de l’ARRCO et de l’AGIRC, qui assurent les retraites complémentaires des salariés depuis plus de 70 ans prouve la capacité des partenaires sociaux à gérer et à équilibrer les comptes de tels systèmes à grande échelle et sur longue période

pourquoi donc Edouard Philippe prend-il le risque de faire tout capoter en se mêlant de ce qui sera de la responsabilité de cet organisme et en fixant dès le départ un âge pivot à 64 ans en 2027 ? la gouvernance du système aurait bien été obligée d’arriver à cette conclusion toute seule …

est-ce un jeu de rôle entre un méchant Philippe et un gentil Macron, lequel reviendrait en arrière sur ce point ? est-ce une conviction que seul le gouvernement peut le faire ? est-ce pour assurer son avenir à droite ? est-ce pour couper l’herbe sous le pied à la droite en vue des présidentielles ?

toujours est-il que dans le « en même temps », il y a là une sottise

j’accompagnerai demain mes amis de la CFDT de Renault Trucks à la manif à Lyon ; sur ce point, il faut faire reculer le gouvernement

Daniel Gendrin

2 commentaires sur “… mardi 17 décembre …

  1. Salut Daniel, Je précise d’entrée de jeu que je suis toujours adhérente à la CFDT; mais je ne défends pas avec assiduité cette réforme des retraites. Je m’amuse à te voir le faire de la même façon qu’une amie avant hier (CFDT elle aussi)
    Dans les deux bords « pour » (ou contre) on se renvoie une sélection de poins techniques « elle est juste » (ou pas) « telle catégorie va y gagner ex les femmes » (telle autre y perdre, ex les enseignants) On peut en discuter mais pas à renfort d’anathèmes. Le gouvernement a ciblé sa présentation sur l’équité de la réforme, ce qui le fragilise car elle n’est pas équitable pour certaines catégories qui l’ont vite perçu.
    Pour moi il n’est pas question d’approuver ou de rejeter en bloc mais d’approuver, pourquoi pas, le principe en en corrigeant les retombées sur les bas salaires et situations précaires beaucoup mieux quand il se présente.
    Je te renvoie pour plus de finesse dans l’analyse, par exemple à l’article de Daniel Cohen dans le N° du 1 consacré aux « Retraites, tabous et non-dits » -il y en a d’autres plus techniques et détaillés… mais je préfère laisser (comme dans ta conclusion) cela à ceux qui gèrent ces questions de retraites depuis de longues années.
    Je crois surtout que ce mouvement social tire sa force, ici comme dans d’autres parties du monde, dans le ras-le-bol des évolutions de ces dernières années, la casse des services publics, la précarisation de l’emploi, le renforcement des inégalités, le mépris pour le changement climatique etc…

    Claire Joanny

    J’aime

    1. Claire,

      dans tout réforme, surtout lorsqu’elle prétend réparer une injustice, il y a par définition des perdants et des gagnants puisqu’avec la même somme on veut donner plus à certains

      il y a 2 points au cœur de celle-ci :
      – le fait de calculer le montant de la retraite sur toute la carrière
      – la fusion de tous les régimes

      sans entrer dans le détail, il y aura 2 perdants :
      – tous ceux qui terminent avec un haut salaire
      – ceux qui partaient à 50 ans et qui vont partir plus tard (au moins ceux qui seront touchés)

      sur le premier point, le fait que la CGC soit en première ligne montre bien que les cadres seront les grands perdants
      sur le deuxième, les opposants sont les cheminots et traminots ; c’est normal puisque leurs successeurs partiront plus tard

      je me borne à constater que seront gagnant au bout de la négociation de tout ce qu’il y a à négocier – femmes, fonctionnaires dont enseignants, carrières tronquées etc – il y a une foultitude de choses à négocier … l’immense majorité des salariés, ceux qui terminent avec un petit salaire et qui – en plus – profiteront le moins longtemps de leur retraite

      c’est une réforme juste dans son principe, c’est donc une réforme de gauche* dont j’approuve le principe ; je fais par ailleurs confiance aux syndicats – à la CFDT d’abord – pour en négocier les modalités

      Daniel

      * c’est d’ailleurs ce qui donne des boutons à Edouard Philippe qui cherche à la droitiser avec son affaire d’âge pivot

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.