… coûts comparés des productions agricoles …

Régine me fait passer un document d’une organisation anthroposophe allemande Alliance Eliant

il résume les résultats d’une étude publiée (en allemand) par l’université d’Augsbourg qui cherche à comparer le coût des productions agricoles lorsqu’on y inclut les coûts externes

je n’ai pas lu le détail de l’étude – et je n’ai aucune expertise dans le domaine – mais le résumé est impressionnant

Daniel Gendrin

Chers Amis et Amies d’ELIANT,

Si le calcul du prix de revient des denrées alimentaires tenait compte des coûts externes et environnementaux de la production agricole, les prix des produits conventionnels augmenteraient massivement. Tel est le résultat d’une étude récemment publiée (en allemand) par l’université d’Augsburg.

Les vrais coûts des denrées alimentaires

Si le calcul des prix de revient incluait les véritables coûts de production, les produits animaux conventionnels devraient être trois fois plus chers (196 % de supplément) – alors que les mêmes produits bio ne seraient qu’un peu moins de deux fois plus chers (supplément de 82 %). On devrait payer deux fois plus cher pour les produits laitiers conventionnels et seulement 35 % de plus pour les produits bio. Les produits végétaux conventionnels coûteraient 28 % de plus et les produits biologiques seulement 6 % de plus.

Les coûts externes ne sont toujours pas inclus dans les prix

De nombreux coûts environnementaux engendrés par la production des denrées alimentaires et qui doivent être payés indirectement par les citoyen-ne-s avec leurs impôts ne sont pas inclus dans les prix des denrées alimentaires. L’étude d’Augsburg a tenu compte de trois facteurs de coûts externes: l’azote, les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie. L’eau n’a pas été incluse.

Cette étude révèle que les produits bio présentent des bilans nettement meilleurs que les produits conventionnels comparables.

La destruction de notre écosystème naturel

Notre système agricole conventionnel, moderne et industriel détruit systématiquement notre environnement et nos écosystèmes naturels. Les pesticides et les insecticides provoquent des dégâts collatéraux et tuent quelques-uns de nos précieux insectes pollinisateurs comme les abeilles par exemple. Les directives agricoles des fédérations agricoles biologiques comme p. ex. Demeter, Bio Suisse etc. ont par contre le potentiel de régénérer les sols. La reconversion de l’agriculture conventionnelle à l’agriculture biologique fait revenir les vers de terre, des microorganismes importants ainsi que les insectes utiles.

ELIANT s’investit avec ses partenaires de l’Alliance pour encourager les méthodes agricoles biologiques et biodynamiques ainsi que leurs produits délicieux et sains.

Nous vous remercions chaleureusement pour votre soutien car il nous donne la possibilité de poursuivre notre travail.

Avec mes cordiales salutations au nom de tous les partenaires de l’Alliance,

Michaela Glöckler

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.