… Engie …

la patronne d’Engie débarquée ? pour être attendue, la décision laisse un goût amer …

ainsi donc ils ont eu sa peau …

Isabelle Kocher, Directrice Générale d’Engie (gaz, électricité, services) en est évincée

sa vision ? un groupe – le seul parmi les 3 grands énergéticiens français : Engie, Edf et Total – qui, tout en conservant son activité gazière tourne le dos aux énergies du 20 ème siècle (charbon, pétrole, nucléaire) et se réoriente résolument vers les services et les renouvelables …

ses résultats ? l’image ci-contre en donne une idée

3 axes d’analyse : la valeur de l’action, le chiffre d’affaires et le résultat avant impôts et amortissements (dit EBITBA)

constatons que, alors même qu’elle dirige un groupe en restructuration (cessions d’activités pour 23 % du CA) et le réoriente , Isabelle Kocher fait beaucoup mieux que son prédécesseur quant à la valeur de l’action (celle-ci, qui avait perdu les 2/3 de sa valeur, regagne 11,7 %)

constatons par ailleurs que l’orientation stratégique vers les renouvelables semble plutôt bonne puisque, avec 2,7 % du chiffre d’affaires elles font 17 % du résultat, que le CA remonte (de 5 % en 2019 par rapport à l’année précédente) et que le résultat 2019 est attendu en hausse

on nous dit que les administrateurs sont mécontents de sa gestion … pour moi, je ne sais pas si Isabelle Kocher était the right woman at the right place

en France la structure bicéphale* séparant les fonctions du Directeur Général de celles du Président peine à s’imposer et Isabelle Kocher, femme de caractère, a eu du mal à s’y adapter

toujours est-il que la seule femme Directrice Générale d’un groupe du CAC 40 est évincée et que le seul énergéticien français de taille mondiale qui a résolument fait le choix de se débarrasser des énergies du passé se prive de la personne incarnant cette politique

mon épouse et moi avons changé de fournisseur d’électricité il y a bientôt 2 ans ; quittant Edf, nous sommes passés à Engie à cause de ce discours ; on nous promet que l’orientation stratégique n’est pas en cause … acceptons-en l’augure ; ce serait dommage qu’il nous faille changer à nouveau …

espérons surtout que – l’État étant le premier actionnaire d’Engie – cette éviction n’est pas le signe avant coureur que les jeux sont faits et que la décision de construire des EPR est déjà prise

Daniel Gendrin

* en France, dans la plupart des grandes entreprises, le PDG (Président Directeur Général), cumulant les deux fonctions, préside et dirige l’entreprise

dans beaucoup d’entreprises européennes, le poste est scindé en deux : le Président a en charge la stratégie de l’entreprise et le Directeur Général la responsabilité opérationnelle (on peut comparer aux rôles respectifs du Président de la République et du Premier Ministre)

lors du départ de Gérard Mestrallet – qui cumulait les 2 fonctions – le gouvernement a imposé un Président à Isabelle Kocher et elle a eu du mal à s’adapter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.